jeudi 9 novembre 2017

9 Novembre : Un livre offert pour la journée de sensibilisation au harcèlement !

Présentation:

« Il lui semble qu’hier encore la vie lui souriait. Hier encore, elle riait comme l’enfant qu’elle était.
Aujourd’hui, elle n’en peut plus. Elle a usé ses dernières forces.
Tout à l’heure, elle sera morte. »
Quelle est la jeune fille qui a écrit ses mots et pourquoi ?
Plongée dans l’enfer du harcèlement scolaire, Ophélie n’en peut plus…Jour après jour, les petites violences presque ordinaires se sont transformées en violences quotidiennes de moins en moins innocentes.

Vidéo :




Commentaire
Le harcèlement scolaire, ce sont des moqueries constantes... des bousculades jour après jour... de petites brutalités qui deviennent une somme de brutalités écrasantes... ce sont parfois des "jeux" très dangereux qui mettent en péril la vie d'un enfant... certains ne peuvent plus en parler (cf.lettre de Noélanie)...
A l'heure des nouvelles technologies, c'est aussi ne plus être tranquille chez soi puisqu'Internet permet de poursuivre l'acharnement en se cachant derrière un écran...
Mourir à 11 ans n'évoque pas cette réalité Internet parce que la fillette a seulement 11 ans, parce que je tenais à ce que les anciens harcelés puissent se reconnaitre, qu'ils aient la voix qu'on leur a refusée...
Parce que le harcèlement n'attend pas qu'un enfant soit grand...

Le harcèlement scolaire détruit jour après jour la confiance en soi.
Il détruit également la confiance en l'autre.
Les victimes de harcèlement scolaire ont ainsi besoin de nombreuses années pour surmonter cette violence quotidienne.

Le harcèlement c'est notre combat à tous. C'est écouter l'enfant qui souffre, c'est l'accompagner pour qu'il puisse en parler, c'est jouer les médiateurs, intervenir, essayer de comprendre ce qui se passe, entendre les besoins des uns et des autres... Un besoin non entendu est souvent la source de bien des tourments pour soi... mais aussi parfois pour les autres...
Le harcèlement scolaire parlons-en pour que ça cesse. 

Pendant plusieurs jours, Mourir à onze ans a été en téléchargement gratuit, c'était ma manière à moi de contribuer à lutter contre le harcèlement.  Il vous est encore possible de lire le début là, mais depuis l'association Cultitalents a manifesté son souhait de le rééditer. Il serait très prochainement disponible de nouveau. ☺

Pour aller plus loin :

Merci d'avoir lu cet article et à très bientôt !


Ici, inscription à la newsletter pour ne manquer aucun billet (si le cadre ne s'affiche pas, supprimez addblock le temps de valider) :

3 commentaires: